Archive

Posts Tagged ‘UNIX’

Using crontab

December 15, 2009 Leave a comment

I found a great page that gives a very short an concize manual for using crontabs: http://www.adminschoice.com/docs/crontab.htm

Categories: English, Techie Tags: ,

Nexenta (OpenSolaris + Ubuntu)

May 31, 2009 3 comments

Vous le savez probablement, Sun a libéré (GPL v3) le code de son OS-phare (Solaris) il y a déjà quelques années.
La version communautaire de cet OS s’appelle assez logiquement OpenSolaris.
De cette version, en développement constant, sont issues les versions propriétaires de Sun (appelées “Solaris 10”).

Il tourne sous plusieurs architectures différentes: x86, x86_64 (selon la nomenclature Solaris, AMD64 selon la nomenclature Linux), et Sparc (l’architecture de Sun, pour les incultes). Il faut d’ailleurs savoir que cela fait longtemps que Solaris est à la fois 32 et 64 bits (multiarch, selon la nomenclature Linux).

Après une période de prise en main par une communauté (toujours assez réduite aujourd’hui, il faut bien le dire), plusieurs dérivés ont commencé à apparaître, menant à des versions LiveCD, des versions seulement pour une architecture ou une autre, …
Toutes intègrent tout ou parties des fonctionnalités particulières de Solaris (ZFS, SMF, Containers, DTrace, …).

Le problème de Solaris venant plutôt des outils utilisateurs (non-)fournis. Le choix (et souvent la qualité ou le côté pratique) est beaucoup plus vaste sous GNU/Linux.

Alors, plusieurs jouent le rapprochement avec Debian/Ubuntu, à des niveaux divers (avec ou sans Glibc, avec ou sans système de packaging correct, …).
Parmi celles-ci, l’une d’entre elles à retenu toute mon attention: Nexenta.

Nexenta est une petite société spécialisée dans le storage à base d’OpenSolaris (grâce à ZFS, qui Tue(tm)[1]). Pour son produit-phare, NexentaStor, elle a décidé d’utiliser un kernel OpenSolaris avec un userland Ubuntu[2].
Et pour (avoir une chance d’)obtenir de l’aide de l’extérieur, ils se basent sur une version communautaire, totalement libre[3], et appelée Nexenta Core Platform (qui en est à sa version 2.0, la version 3.0 étant en préparation).

Le problème principal de NCP est la fraîcheur des logiciels qui viennent du monde GNU/Linux, puis la non-intégration des Zones dans apt-clone (on ne peut pas mettre à jour les packages d’une zone non-globale). Mais c’est déjà actuellement une solution particulièrement adaptée comme serveur (de fichiers ou même applicatif).

Et donc voilà, c’est cool, mais il y a encore du travail pour que ce soit vraiment utilisable par le commun des mortels.

Read more…

Améliorer les performances de NFS

September 10, 2008 Leave a comment

Voici quelques pistes pour améliorer les performances de NFS sous Linux (du moins en environnement peu chargé). On fera directement attention aux points suivants:

1. Performances réelles du serveur

Est-ce que les disques/contrôleurs qu’on utilise sont réellement plus
rapides que le réseau?
Des petits coups de “dd” et de “bonnie” nous le diront.

2. Vitesse du réseau

Est-ce que le réseau est capable de transférer les informations
rapidement entre les clients et le serveur? On utilisera pour cela un
protocole réseau minimaliste, comme FTP par exemple. Mais évidemment, on
pourrait probablement obtenir déjà des informations intéressantes avec
tout autre protocole. Si la vitesse de transfert est déjà mauvaise,
inutile d’aller plus loin.
De même, tracker les erreurs sur l’interface réseau (output d’ifconfig)
sur le client et le serveur est intéressant.

3. Résolution de noms

Si on voit apparaître des délais (freeze) particulièrement quand on
commence à accéder à la ressource réseau, il y a de fortes chances que
ce soit lié à la résolution de noms, du client ou du serveur (les deux
sont importants), et ce dans les deux sens.
Les outils suivants nous y aideront: “ping”, “dig” et “host”.

4. Configuration propre au protocole NFS

De nos jours, on veillera à utiliser NFSv3 au moins, et ce en TCP (et
non pas en UDP, pourtant par défaut sous Linux, à moins d’être sur un
réseau local vraiment “propre” et totalement dédié à NFS).
Pour vérifier cela, on fera des transferts par NFS, et on vérifiera
ensuite ce que l’output de “nfsstat” nous dit à propos de ce qui est
passé (on verra de cette façon la version de NFS réellement utilisée
ainsi que le transport TCP ou UDP, et des erreurs éventuelles).
Ensuite, en fonction du type de données transférées (petits fichiers,
gros fichiers accédés séquentiellement ou de manière aléatoire), on
jouera avec la taille des blocs (“rsize” et “wsize”, ainsi que “sync”,
“async”, etc…).

5. Gestion des locks

Pour garantir la validité des données lors de l’accès en écriture
simultané de plusieurs clients NFS, celui-ci utilise un “lock manager”.
Dans certains cas, ce “lock manager” ne fonctionne pas bien (problème de
communication entre implémentations, …) et peut sévèrement affecter
les performances. Dès lors, il faut être attentif à cela, surtout dans
les environnements hétérogènes (y compris entre les versions d’une
distribution GNU/Linux).

Categories: French, Tech Crunch Tags: , ,

HOWTO Install and maintain free software easily under Solaris: pkg-get

July 14, 2008 Leave a comment
This article was first written in August 2004 for the BeezNest technical
website (http://glasnost.beeznest.org/articles/161).

pkg-get is somewhat a rewrite of the apt-get of to Sun’s Solaris.

It is a script that uses wget and the pkg suite [1] of tools from Solaris to install, upgrade, and uninstall free software easily on Solaris.

The list of packages available is already impressive: http://www.blastwave.org/packages.php.

To update the list of available packages on your system:

# pkg-get -U

To download and upgrade the packages already installed:

# pkg-get -u

[1] pkgadd, pkgrm, …

Why adding . to the PATH on UNIX is BAD ?

June 30, 2008 Leave a comment
This article was first written in December 2003 for
the BeezNest technical website (http://glasnost.beeznest.org/articles/96)

Some UNIX administrators find it handy to add «.» in the PATH (and some even put it at the beginning of the PATH). Why is this bad? On UNIX, everything is made so that you don’t have to do it. Anything not doing so can be considered buggy, and can be fixed easily.

Imagine someone has access to write a file in a otherwise harmless directory, like /tmp for example. Image now that that someone wants to do harm. He saves his file (a shell script for example) as ls and makes it executable. Now, you cd to /tmp and type ls. What happens?

Such a script could look like this:

#!/bin/bash

rm -f ~/*

Now what?

Imagine now what could be done if this is done as root and read carefully this also: Why using root on UNIX is bad ?.

If you insist on adding «.» to the PATH [1], please do so at the end of the PATH, this is yet far safer.


[1] probably to get a similar behaviour than on MS-DOS & Windows

Categories: English, security, Tech Crunch Tags: , ,

HOWTO Automatically logout your UNIX shell

June 18, 2007 Leave a comment
This article is incomplete and was first written in June 2007
for the BeezNest technical website (http://glasnost.beeznest.org/articles/358).

To ensure a shell left open automatically logs out (kicks the user) after a certain idle time, most recent shells implement its autologout.

Just set the right environment variable and you’re done!

The following two expressions are equivalent.

Bash

TMOUT (expressed in seconds)

export TMOUT=300

Tcsh

autologout (expressed in minutes)

set autologout=5

But maybe what you are looking for is something to lock the console (or terminal) after a certain idle time? In this case, just use vlock.

Categories: English, Tech Crunch Tags: ,

Sun Solaris

February 21, 2006 Leave a comment
This article was first written in February 2006 for the BeezNest technical
website (http://glasnost.beeznest.org/articles/326).

Sun Solaris is probably today’s most-used UNIX OS around, probably due to its security and high-performance approach. It has been traditionally running mostly on SPARC, a little on Intel platforms, but is now happily running on AMD64 also.

Lately, Sun decided to opensource it, and everybody should probably be happy of this move. The Open Source version’s name is OpenSolaris, and various distributions [1] (or variants) already exist.

[1] like Nexenta, Schilix or Belenix

Categories: English, Tech Crunch Tags: , ,
%d bloggers like this: